• Accueil
  • >>
  • Le marché touristique à Raiatea
Version imprimableEnvoyer par mailPDF version
Portrait de hbroth03

Le marché touristique à Raiatea

Prospective et aide à la décision économique

Besson V., Gnatata A., Léon N. et A. Tefaaroa (2019), Le marché touristique à Raiatea, Projet tuteuré LPMOHT promotion 2019, mars 2019, Tahiti, Polynésie française.

Besson V., Gnatata A., Léon N. et A. Tefaaroa (2019), Le marché touristique à Raiatea, Projet tuteuré LPMOHT promotion 2019, mars 2019, Tahiti, Polynésie française.

 

Résumé

 

Raiatea est une petite île de 148 km², située à 195 km de Tahiti (soit 45 minutes de vol), chef-lieu administratif de l’archipel des Îles-Sous-Le-Vent. Sa capitale, Uturoa est le centre administratif des « Raromata’i » et le second pôle économique de la Polynésie française après Papeete. Avec plus de 12 000 habitants, l’île est divisée en trois communes : Uturoa, Taputapuatea et Tumara’a.

Il existe de nombreuses raisons qui poussent à visiter Raiatea anciennement appelé Hava’i. Tout d’abord, pour le tourisme culturel ; en effet, Raiatea est surnommée l’Île Sacrée car elle représente pour la majorité des polynésiens le berceau de la civilisation polynésienne. D’ailleurs, c’est à Raiatea que l’on retrouve le marae[1] le plus important du triangle polynésien : le marae de Taputapuatea qui est localisé dans la commune qui porte son nom. Ce site sacré est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité à l’UNESCO depuis 2017.

Les eaux de Raiatea permettent aux amoureux de la voile de naviguer tout autour de l’île, celle-ci est d’ailleurs surnommée le « paradis de la voile ». De plus, l’île à la grande fierté d’attirer des scientifiques internationaux et des amoureux de la nature grâce ses espèces endémiques et la richesse de sa biodiversité. D’ailleurs son emblème est la Tiare Apetahi, une espèce de gardenia qui pousse uniquement sur le mont Temehani. Enfin l’unique rivière navigable de Polynésie française se trouve à Raiatea. 

 

Malheureusement ces atouts touristiques ne sont pas suffisamment mis en valeur alors qu’ils contribuent à l’attractivité touristique de l’île. Nos recherches nous ont permis de détecter un manque de développement, de promotion et aussi de préservation de ces atouts. En effet, nous avons constaté une dégradation des lieux touristiques et un manque d’implication de la part des professionnels du tourisme mais également de la population locale.

Nous sommes donc en mesure de nous demander quelles sont les perspectives d’amélioration de la filière touristique de Raiatea en fonction de l’évolution de son marché touristique ?

Pour répondre à cette problématique, nous avons enquêté sur les aspects économiques, sociaux, environnementaux et culturels de Raiatea. Dans le but d’obtenir le plus d’informations possible et fiables, nous nous sommes entretenues avec des acteurs du tourisme de l’île (structures d’hébergements, associations, prestataires d’activités, etc.) et également avec les grandes structures touristiques impliquées dans le développement du tourisme de la Polynésie Française (le GIE Tahiti Tourisme, le Service du Tourisme, l’Aéroport de Tahiti-Faa’a). Tout d’abord, nous allons nous concentrer sur le tourisme dans les îles du Pacifique. Puis nous mettrons en avant les atouts ainsi que les freins auxquels est confronté le marché touristique de Raiatea. Suite à cela, nous serons en mesure de préconiser certaines améliorations afin de permettre de développer le secteur touristique de l’île sacrée.

 


[1] Marae : temple à ciel ouvert. Centre culturel, social, politique, religieux, communautaire des civilisations polynésiennes.

Fichier(s) à télécharger